Le Jardin des Vignes 

Projet pilote des Alvéoles pour le développement d'une micro-ferme agroforestière expérimentale.
 

Notre intention est de créer un verger de vignes, multi-étagé, adapté aux changements climatiques, viable économiquement sur une prairie maigre, dans un climat sec et froid.

Le jardin sera source d’inspiration pour tout porteur de projet souhaitant créer de l’abondance et de la biodiversité sur une petite surface, avec la vigne au cœur du système.

Le but est d’expérimenter un modèle de production agro-forestier sur des terrains pauvres, résilient au changement climatique, et qui accueille une grande biodiversité.

Le jardin : lieu, terrain, climat

Nous sommes sur le terrain des Alvéoles, à Cobonne, proche de Crest dans la vallée de la Drôme, entre climat de basse montagne et climat méditerranéen. Comme beaucoup, nous expérimentons aujourd’hui des changements climatiques qui amplifient les vagues de froid hivernal et les sécheresses estivales.

Le projet est situé sur une parcelle de prairie de 5000 m2, peu fertile, en pente, exposée au sud, naturellement protégée des vents dominants, sans eau courante. 

Enjeux : 
- Une très petite surface agricole, relativement accessible pour des projets de micro-ferme.
- Une grande surface à entretenir pour un système diversifié, et très peu mécanisé.

Notre approche

Nous souhaitons cultiver un système autonome en intrants.

Comment ? En créant un maximum de matière organique sur place pendant le temps d’installation du verger, pour nourrir les micro-organismes et créer de l’humus régulièrement. Pour cela nous allons accélérer les successions végétales qui tendent naturellement vers un sol de forêt. C’est le principe de l’agriculture syntropique (ou successionnelle), que nous explorons ici en climat méditérranéen/montagnard. Nous travaillons également avec nos amis les micro-organismes (cultures de micro-organismes indigènes!). Les cultures multi-étagées, au cœur du principe de l’agro-foresterie, sont pour nous la clef d’un système équilibré, résilient face aux changements en cours.

En combinant différents étages de végétation :

- on augmente la production totale de fruits, feuilles, racines, etc …

– on crée un micro-climat plus tempéré

– on génère plus de biomasse

– on favorise des associations écologiques complexes

(entre les plantes, les micro-organismes et les insectes) au cœur de l’équilibre écosystémique.

Pourquoi des Vignes ?

Il fût un temps où cette liane d’une grande capacité d’adaptation n’était pas menée à la baguette comme aujourd’hui ; elle grimpait aux arbres.

Vitae maritata ou «vigne mariée», est un modèle ancestral traditionnel, très adapté à des systèmes non mécanisés.  Vitis sylvestris, parente de vitis vinifera, était une plante des forêts alluviales. Domestiquée dans le Caucase, elle migre par la suite en dehors des zones forestières pour s’adapter finalement à des milieux méditerrannéens, très lumineux et secs. Durant ce long voyage, elle a toujours eu des plantes compagnes à ses côtés.

On y croise le long de son histoire, les chênes à bouchons, les fruitiers auxiliaires comme les pêchers de vigne, cerisiers et pruniers, les bulbes et poireaux des vignes, l’acacia à piquets, les osiers et joncs pour les attaches, l’orme et le frêne comme fourrages.

L’histoire de la vigne la relie à des compagnes. Il semble qu’elle trouve naturellement sa place dans un système agroforestier, un jardin-forêt, une forêt nourricière.

Nous la conduirons de différentes manières : en hautain ; en treille ; en cordon. 

Le jardin aujourd’hui c’est…

Aujourd’hui, nous produisons des milliers de plantes pour des haies fruitières et des jardins agro-forestiers, nous prenons soin d’entretenir le cycle ver- tueux mis en place pour régénérer le sol tout en prenant soin des arbres fruitiers qui maturent..

+ de 300 arbres fruitiers

Nous avons planté une diversité d’arbres, plus de 300, dont des arbustes et petits fruits ainsi que 50 mètres de haies fruitières. Nous travaillons les successions végétales qui tendent naturellement vers un sol de forêt. C’est le principe de l’agriculture syntropique (ou successionnelle), que nous explorons ici en climat méditérranéen/montagnard.

50 pieds de vignes

Il fût un temps où cette liane d’une grande capacité d’adaptation n’était pas menée à la baguette comme aujourd’hui ; elle grimpait aux arbres. Vitae maritata ou «vigne mariée», est un modèle ancestral traditionnel, très adapté à des systèmes non mécanisés. Nous la travaillons en cordon, hautrain et sur treilles. 

Un système de gestion de l’eau ingénieux

Nous avons construit 3 marres et mis en place un ingénieux système de captage de l’eau de pluie, avec terrassements et cheminements clés permettant à terme un paysage agroforestier équilibré. 

Et demain ? 

Un système en équilibre, un projet social et nourricier, une densification des cultures et une régénération du sol…